Notre manifeste


Notre manifeste
Les menaces s’amoncellent et deviennent de plus en plus prégnantes

Nos grilles de lecture

Le monde a évolué depuis la 2e Guerre Mondiale en trois étapes :

  1. - Dans les années 1950-80 : la polarité était focalisée sur les États-Unis (et leurs alliés dans l’OTAN et autres mécanismes) et l’Union Soviétique (et ses « satellites » en Europe et ailleurs).
  2. - Les années 1985-2005 : un monde en redéploiement avec un interventionnisme limité des États-Unis, principalement, sur des théâtres d’opération ponctuels, souvent lourdes de conséquences .
  3. - Les années plus récentes ont vu la montée en régime des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), notamment la Chine et l’Inde. D’autres pays apparaissent sur la scène géopolitique mondiale, tels le Nigéria ou la Turquie. Ceci conduit à un monde multipolaire.

Une autre grille de lecture est celle des grands enjeux socio-économiques :

  1. La crise du Covid-19 a montré les risques liés à la globalisation en termes d’autonomie, de flexibilité d’approvisionnement et de capacité de substitution de biens et de services.
  2. Le progrès technique rapide et mal encadré dans de nombreux domaines, avec l’omniprésence du web. Le web, les tablettes, smartphones, etc. posent des risques considérables pour la vie (privée) des individus et la souveraineté des États. Les réseaux sociaux permettent au radicalisme et au terrorisme international de communiquer à travers la planète – par ex. via le «dark web».
  3. La montée en force des GAFAM côté États-Unis et des BATX côté Chine a des effets importants sur la production et la distribution de biens et services. Ceci a des conséquences lourdes, par ex. surfaces de ventes physiques vs. commerce électronique type Amazon ; métiers judiciaires, médicaux, services de paiements ou d’assurance, avec une précarisation de la classe moyenne.
  4. Une troisième grille de lecture est celle de la division du travail :
  5. Les États-Unis et l’Europe du Nord ont adopté une stratégie de recherche-développement intensive, se situant en amont dans le cycle de vie des biens et des services. La valeur ajoutée permet ensuite de distribuer des revenus élevés et d’accumuler du capital. Le Japon et la Corée puis la Chine se sont positionnés sur ces mêmes créneaux, avec des résultats probants.
  6. L’Europe centrale et du sud sont positionnés plus en aval dans le cycle des biens et services, avec une concurrence vive des pays à bas coût de revient. La crise sanitaire et environnementale peut les amener à relocaliser pour réduire l’empreinte carbone et mieux protéger la souveraineté européenne de domaines clés (santé, alimentation, numérique, biotechnologies, etc.) .
Le point de départ de notre réflexion sur la défense

« Quand la supériorité absolue n'est pas possible, vous devez rassembler vos ressources pour obtenir la supériorité relative au point décisif. » Carl P.G. von Clausewitz.

Nombreuses dimensions de la défense : diplomatie, sécurité des personnes –face au radicalisme et au terrorisme– et des savoirs, tels le renseignement et l’intelligence économique, cybersécurité face aux menaces de hackers opérant de la part d’États hostiles, compétitivité des industries de l’armement, crédibilité des forces militaires (air, mer, terre), maîtrise de l’espace, etc.

• Quels sont les impératifs de temps ? Extrême urgence : beaucoup de retard a été pris et il faut développer le renseignement et remettre l’industrie de l’armement à la pointe technologique.

La cartographie politique et géostratégique actuelle ? Les forces, les faiblesses et les points de failles : partenariats (UE, OTAN, autres) avec des contributions et des bénéfices attendus.

La communication : image, notoriété, positionnement, cibles. Des personnalités nous rejoignent dans le Collectif et nous permettent de diffuser nos idées et notre engagement.