Qui sommes-nous et pourquoi sommes-nous mobilisés?


Qui sommes-nous et pourquoi sommes-nous mobilisés?
     Nous sommes des citoyens européens. Nous fonctionnons en réseau avec des contacts à travers plusieurs pays européens ou tiers. Nous pensons que la défense, c'est la capacité à résister à temps à une menace, voire une agression , et donc le besoin d'être équipés et organisés. En garantissant la capacité et l’efficience d’une bonne défense, nous apporterons aux citoyens de l’Europe une sécurité de vie. La défense engendre la sécurité (si vis pacem para bellum).

     Face aux menaces de diverses natures, nous proposons de résister, rassembler et (ré)agir comme suit :

a. Qui a pour mission de protéger le marché européen, donne priorité aux Européens entre eux. Il est logique de fermer certains marchés publics européens aux étrangers dans le domaine de la défense (à valider par le Parlement), à l’instar du Defence Act ou du Buy American Act des USA.

b. Le budget militaire doit être à la hauteur de l’enjeu, Le budget cumulé des États européens est de $ 281 milliards (1,5% du PIB) , celui des USA est de $ 738 milliards et celui (officiel) de la Chine de $ 190 milliards, en augmentation de 6.6%. Tous les 4 ans la Chine produit l'équivalent des capacités de la marine nationale française. Nous visons $360 milliards (€ 300 milliards) par an.

c. La dispersion des forces militaires est un gaspillage considérable : L'Europe compte 2,5 millions de soldats dont 20 000 sont efficients sans délai et 70% des forces ne peuvent opérer en dehors des frontières. Les équipements sont différents: 17 types de chars, 29 types de destroyers et frégates, 20 types d'avions de combat ! En simplifiant, nous gagnerons en efficacité et en coût.

d. Le renseignement et la maîtrise de l’espace et des réseaux : couvre les lanceurs et satellites à vocation civile et militaire, mais aussi l’espace géostratégique (air-terre-mer) dont le cloud européen avec le projet Gaïa-X, les moyens logistiques d’intervention sur des territoires éloignés et hostiles (ex. de l’opération Barkhane), l’aviation, les porte-avions, les autres vaisseaux (et sous-marins), les drones, etc. Cet aspect clé pour l’autonomie et l’efficience doit être amplifié.

e. La technologie et les équipements. Par la mutualisation entre États, nous garderons les emplois qualifiés (scientifiques, industriels) de nos jeunes face à l’attraction financière des grands groupes étrangers. Financer la recherche et doter les start-ups de moyens pour réaliser leurs projets (cf. fonds européen doté de 8 milliards sur 7 ans). Nous visons une meilleure performance avec une diminution des coûts et un marché fermé non perméable aux puissances étrangères.

f. Le Brexit : sortie du Royaume-Uni, doté d’une armée puissante et de l'arme nucléaire, comme la France. Ces pays ont signé un traité et leurs intérêts restent proches et liés pour la stratégie militaire et les industries de défense. La poursuite d’une bonne coopération est essentielle.